11.22.2012

Otzi, l'homme des glaces était originaire d'europe centrale


Otzi l'homme des glaces, la célèbre momie étonnamment bien préservée trouvée dans les Alpes italiennes en 1991, était originaire d'Europe centrale.
Il n'était donc pas, d'après cette nouvelle étude, un émigré de la Sardaigne.

Reconstruction d'Otzi par Kennis / South Tyrol Museum of Archaeology, Photographis Ochsenreiter.

Génétiquement, il ressemblait beaucoup à d'autres fermiers de l'âge de pierre d'Europe.

Ces nouveaux résultats appuient la théorie selon laquelle les fermiers, et non pas seulement la technologie de l'agriculture, se sont répartis au cours de la préhistoire depuis le Proche-Orient jusque vers la Finlande.

"L'idée est que la propagation de l'élevage et de l'agriculture était associée à la circulation des populations et pas seulement à celle de la technologie", a déclaré le co-auteur Martin Sikora, généticien à l'Université de Stanford.

Pour rappel, Otzi a été transpercé par une flèche et a saigné mortellement sur ​​un glacier dans les Alpes entre l'Autriche et l'Italie, il y a plus de 5000 ans.


L'histoire est dans le génome...

Le génome d'Otzi séquencé par les scientifiques en début 2012 a donné un résultat surprenant: l'homme des glaces est plus étroitement lié à la Sardaigne d'aujourd'hui qu'il ne l'est à l'actuelle Europe centrale.

Mais les chercheurs n'ont séquencé qu'une partie du génome, et les résultats n'ont pas résolu une question sous-jacente: est-ce que la plupart des populations du néolithique en Europe centrale avaient des profils génétiques proches des caractéristiques sardes, ou bien est-ce que la famille d'Otzi avait récemment émigré de l'Europe du Sud ?

"Peut-être Otzi était-il juste un touriste, peut-être que ses parents étaient sardes et qu'il avaient décidé de s'installer dans les Alpes", a supposé Sikora.

Cela aurait obligé la famille d'Otzi à parcourir des centaines de kilomètres, une perspective peu probable, selon Sikora: «Il y a cinq mille ans, on ne s'attend  pas vraiment à ce que ces populations soient très mobiles».

Aussi, pour répondre à cette question, l'équipe de Sikora a séquencé l'intégralité du génome d'Otzi et l'a comparé avec ceux de centaines d'Européens d'aujourd'hui.
Ils ont fait de même avec les génomes d'un chasseur-cueilleur de l'âge de pierre trouvé en Suède, un fermier de Suède, un chasseur-cueilleur vieux de 7000 ans découvert dans la péninsule ibérique et un homme de l'âge de fer trouvé en Bulgarie.

L'équipe a ainsi confirmé que les sardes actuels sont les plus proches d'Ötzi. Mais, parmi le quatuor préhistorique, Otzi ressemblait le plus aux fermiers trouvés en Bulgarie et en Suède, tandis que les chasseurs-cueilleurs de Suède et de la péninsule Ibérique ressemblent plus aux Européens du Nord d'aujourd'hui.

Les résultats soutiennent l'idée que les populations qui ont migré depuis le Moyen-Orient jusque vers l'Europe du Nord ont apporté l'agriculture avec eux et se sont mélangés avec les chasseurs-cueilleurs autochtones, permettant une explosion démographique.

Alors que les traces de ces anciennes migrations se sont largement perdues dans la plupart de l'Europe, les insulaires sardes, restés plus isolés, ont donc conservé plus de traces génétiques de ces anciens fermiers néolithiques.

Les résultats viennent s'ajouter à un ensemble croissant de preuves montrant que l'agriculture a joué un rôle majeur dans la formation des peuples de l'Europe, a déclaré Chris Gignoux, généticien à l'Université de Californie à San Francisco.

Source:

Derniers articles sur Otzi:

  © Blogger template 'Isfahan' by Ourblogtemplates.com 2008

Back to TOP