4.22.2013

Découverte du plus vieux livre de recettes européen


Un manuscrit du 12ème siècle contient les plus anciennes recettes de cuisine médiévales européennes connues, selon une nouvelle étude.

A l'extérieur du restautant Blackfriars où sont reproduites les recettes.

Les recettes, qui concernent à la fois la nourriture et des breuvages médicaux, ont été compilées et rédigées en latin.

Quelqu'un les a noté dans le monastère de la cathédrale de Durham en l'an 1140.
Il s'agissait essentiellement d'un carnet de santé: les repas étaient destinés à améliorer la santé d'une personne ou censés guérir certaines affections.

L'autre livre de recettes le plus ancien date de 1290.


Beaucoup de plats portent des noms comme sur les menus modernes des restaurants.

Faith Wallis, un expert en histoire de la médecine et de la science à l'Université McGill, a donné quelques exemples de traduction: "Pour "poule en hiver": chauffer de l'Ail, du poivre et de la sauge avec de l'eau. Pour "minuscule poisson": jus de coriandre et d'ail, mélangé avec du poivre et de l'ail. Pour le gingembre confit, il faut le conserver dans de l'"eau pure", et "le couper sur la longueur en tranches très fines, et bien le mélanger avec du miel préparé, c'est-à-dire qui aura été cuit jusqu'à être collant puis écrémé. Il faut bien l'enrober de miel avec les mains, et laisser toute la journée et la nuit."

Concernant le plat "poule en hiver", Giles Gasper de l'Institut d'études médiévales et modernes à l'Université de Durham  a déclaré: "Nous pensons que cette recette est tout simplement une variation saisonnière; ils utilisaient les ingrédients disponibles dans les mois les plus froids. c'est pourquoi, il est spécifié 'poule' plutôt que 'poulet', car c'était un oiseau plus âgé à ce moment de l'année".

Gasper a ajouté: "Les sauces contiennent généralement du persil, de la sauge, du poivre, de l'ail, de la moutarde et de la coriandre, ce qui leur donne, à nos sens, une ambiance méditerranéenne lorsque nous les avons recréées. Selon le texte, l'une des recettes provient de la région du Poitou. Cela montre à quel point les voyages internationaux et les échanges d'idées avaient cours dans la période médiévale. Et quel exemple plus évocateur de l'échange culturel pourrait-il y avoir que la nourriture ? "

Gasper et ses collègues ont récréé certains des plats au restaurant Blackfriars à Newcastle. Les chercheurs préparent aussi en même temps une traduction du livre sous le titre "Zinziber" (latin pour gingembre).

Bien qu'une grande partie des recettes restent savoureuses à nos palais modernes, elles sont inutilisables pour les traitements médicaux d'aujourd'hui. Comme l'explique Gasper: "Certaines des recettes médicales dans ce livre semblent avoir résisté à l'épreuve du temps, mais certaines absolument pas !"



Source:

Derniers articles sur l'Angleterre:

1 commentaires:

Anonyme 7:13 AM  

Top chef avant l'heure!

  © Blogger template 'Isfahan' by Ourblogtemplates.com 2008

Back to TOP