5.13.2013

De mystérieuses sphères trouvées à Teotihucan par Tlaloc II-TC


Après la découverte, le mois dernier, de chambres sous la pyramide du serpent à plumes, le petit robot Tlaloc II-TC a trouvé des centaines de sphères mystérieuses dans ce même tunnel à Teotihuacan.

DMC, INAH/M. Marat

Les sphères énigmatiques "ressemblent à des sphères jaunes, mais nous ne connaissons pas leur signification. C'est une découverte sans précédent", a déclaré Jorge Zavala, un archéologue de l'INAH.

Les ruines méso-américaines de Teotihuacan, un site du patrimoine mondial, représentent l'un des plus grands centres urbains du monde antique.
Construite autour de 100 avant JC, la ville remplie de pyramides comptait plus de 100.000 habitants à son apogée, mais elle a été abandonnée pour des raisons mystérieuses autour de 700 après JC, bien avant l'arrivée des Aztèques vers 1300.

L'exploration du tunnel, qui a été délibérément rempli de débris et de ruines par les habitants de Teotihuacan, a nécessité plusieurs années de travail préliminaire. "Enfin, il y a quelques mois, nous avons trouvé deux chambres latérales à 72 et 74 mètres de l'entrée. Nous les avons appelées Chambre Nord et Chambre Sud", explique l'archéologue Sergio Gómez Chávez, directeur du Projet Tlalocan.

Les archéologues ont ensuite exploré le tunnel avec le robot télécommandé, Tlâloc II-TC, qui porte une caméra infrarouge et un scanner laser pour donner une visualisation 3D des espaces sous le temple. "Le robot a pu entrer dans la partie du tunnel qui n'a pas encore été fouillé et a trouvé trois chambres entre 100 et 110 mètres de l'entrée", a ajouté Gómez Chávez.

Les sphères mystérieuses se trouvent dans les chambres nord et sud. Allant de 4 à 12.5cm, les objets ont une base d'argile et sont recouverts d'un matériau jaune appelé jarosite. "Ce matériau est formé par l'oxydation de la pyrite, qui est un minerai métallique", a précisé Gómez Chávez, "cela signifie que dans les temps préhispaniques ils devaient ressembler à des sphères métalliques. Il y a des centaines de ces artéfacts dans la chambre sud."

D'après George Cowgill, professeur à l'Arizona State University et auteur de plusieurs publications sur Teotihuacan, les sphères sont une découverte fascinante: "La pyrite a certainement été utilisée par les Teotihuacanos et d'autres sociétés mésoaméricaines anciennes. À l'origine les sphères devaient avoir beaucoup d'éclat. Elles sont uniques, et je n'ai aucune idée de leur signification."

Même les murs et le plafond des deux chambres étaient recouverts d'une poudre minérale composée de magnétite, pyrite et d'hématite qui devait donner un éclat particulier à l'endroit.

"Nous pensons que des gens de haut rang, des prêtres ou même des souverains, sont descendus dans le tunnel pour y accomplir des rituels", estime Gómez Chávez.
En effet, les archéologues ont trouvé de nombreuses offrandes, dont des poteries et des masques en bois incrustés de cristal de roche, de jade et de quartz. L'ensemble est daté d'environ 100 ans après JC.

Gómez Chávez et son équipe attendent maintenant avec impatience la prochaine phase du projet: l'exploration de la dernière partie du tunnel et des trois chambres que les archéologues ont vu à travers les caméras du robot.

"Après presque deux millénaires, le tunnel est en parfait état", a déclaré Ng "TC" Tze Chuen, un chercheur indépendant qui a travaillé sur la conception du robot Tlaloc II-TC.
Ng, qui a aussi aidé à créer le robot Djedi qui a exploré Grande Pyramide d'Egypte en 2010, estime que le tunnel du Mexique pourrait conduire à l'une des découvertes archéologiques les plus importantes dans Teotihuacan.

Selon Gómez Chávez, le tunnel a été fermé deux fois par le peuple de Teotihuacan. Des murs épais, érigés pour bloquer l'accès, ont été démolis il y a environ 1.800 ans, afin de déposer une chose très importante dans la chambre centrale à la fin du tunnel.

"Peut-être en ce lieu," espère-t-il, "allons-nous retrouver les restes de ceux qui ont régné sur Teotihuacan."

Source:

Derniers articles sur Teotihuacan:

La pyramide du serpent à plumes, Quetzalcoatl, à Teotihuacan

2 commentaires:

Hélène Paoletti a dit…

Ces boules ne sont elles pas une représentation de planètes, ou d'une constellation. Il y a des observatoires astronomiques dans toutes l’Amérique
du sud.

Arthur LUPIN a dit…

Des boules de Palenque, heu ... de pétanque ?!