7.05.2013

L'agriculture est apparue dans plusieurs endroits différents du croissant fertile

L'agriculture a provoqué un énorme changement dans la façon dont nos ancêtres ont vécu. Les populations humaines sont soudainement devenues sédentaires, alors qu'elles étaient nomades. Cela a ouvert la voie à la formation de villages et peut-être de villes.

Depuis des décennies, les archéologues ont tenté de trouver l'origine de l'agriculture... Ils viennent de découvrir, qu'elle est apparue dans plusieurs endroits en même temps !

 Pendant des décennies, les archéologues ont tenté de trouvé l'origine de l'agriculture. Mais, elle aurait émergé dans différents endroits au même moment. (Photo : Flickr/Wisconsin Department of Natural Resources) 

De précédentes études archéologiques avaient montré que la domestication des plantes avait eu lieu dans l'ouest et le nord du Croissant Fertile.

Dans cette dernière étude, cependant, les chercheurs se sont penchés sur le site acéramique de Chogha Golan.
Les archéologues y ont documenté des dépôts épais de 8 mètres, et exclusivement du Néolithique Acéramique, datant de 11.700 à  9800 années.

Les fouilles ont fourni une multitude de vestiges, notamment des outils de pierre, des représentations d'hommes et d'animaux, des outils en os, des restes calcinés d'os d'animaux et de plantes.


Cependant, ce sont ces restes végétaux qui ont vraiment intrigué les chercheurs.

En utilisant des échantillons du site, les scientifiques ont analysé 30.000 restes de plantes couvrant une période de plus de 2.000 ans.

Les chercheurs ont trouvé des traces d'orge sauvage, d'herbe d'avoine et de lentilles: soit, tous les ancêtres sauvages des cultures modernes.

Après examen de ces vestiges, les chercheurs ont pu conclure que les origines de l'agriculture au Moyen Orient ne viennent pas d'un seul et même endroit. Au contraire, elle provient de plusieurs centres en même temps.

Les restes de plantes de Chogha Golan représentent un témoignage unique de la culture d'espèces végétales sauvages dans l'est du Croissant Fertile.

Sur une période de deux millénaires, l'économie du site s'est orientée vers les espèces domestiquées. Elles ont servi de base à la prospérité du village et, probablement, de civilisations entières.

Ces découvertes archéologiques révèlent non seulement que l'agriculture a existé dans cette région, mais aussi qu'il n'y avait pas qu'une seule «origine» de la domestication des plantes.

Alors que les sociétés de chasseurs-cueilleurs ont lentement commencé à s'installer et à cultiver, ils ont ouvert la voie à l'apparition de de la civilisation moderne.

Source:
Derniers articles sur l'Iran:

  © Blogger template 'Isfahan' by Ourblogtemplates.com 2008

Back to TOP