11.01.2013

Une méga-sécheresse aurait entrainé la chute de la Grèce Antique


Une forte baisse de la pluviométrie aurait conduit à l'effondrement de plusieurs civilisations de la Méditerranée, dont la Grèce Antique, il y a environ 3200 ans.

La famine et les conflits qui en ont résulté, permettraient ainsi d'expliquer pourquoi l'ensemble de la culture Hittite, les conducteurs de chars qui ont régné sur la plupart de la région d'Anatolie, a disparu de la planète, selon une étude publiée en Août dans la revue PLoS ONE.

Ruines d'une acropole en Grèce qui avait été construite par les anciens Mycéniens. Credit: Tatiana Popova

L'Âge d'or perdu.

Même à l'apogée de la civilisation grecque classique, il y avait des traces d'une culture antérieure qui avait disparue.

L'Iliade d'Homère écrit au VIIIe siècle avant J.-C. sur une guerre légendaire entre Sparte et Troie, dresse un tableau de cités grecques sophistiquées, et les preuves archéologiques ont confirmé leur existence.

"Les grecs classiques savaient dès le départ qu'ils sortaient d'un âge sombre", a déclaré Brandon Lee Drake, archéologue à l'Université du Nouveau-Mexique, et non impliqué dans cette étude.

L'ancien empire hittite d'Anatolie a entamé une chute vertigineuse (autour de 3300 avant JC) il y a 3300 ans. Vers la même époque, l'empire égyptien était envahie par des bandits en maraude, appelé le Peuple de la Mer, et l'ancienne culture mycénienne de la Grèce s'est effondrée.

Au cours des 400 années suivantes, les villes antiques ont été réduites en cendres et n'ont jamais été reconstruites. Mais la cause de l'effondrement au cours de cet âge du bronze restait entourée de mystère.
Certains archéologues pensaient que des difficultés économiques avaient entrainé cette chute, tandis que d'autres proposaient des tsunamis massifs, des tremblements de terre ou une méga-sécheresse.

Des études antérieures qui s'étaient penchées sur la sécheresse en général n'avaient trouvé que des preuves montrant qu'elles s'étaient produites sur de courtes périodes de temps. Cela était compliqué de pouvoir en tirer des conclusions sur l'ensemble de la période.


Une méga-sécheresse.

Aussi, David Kaniewski (spécialisé en paléoécologie et paléoclimatologie), de l'Université Paul Sabatier à Toulouse, ainsi que ses collègues, ont prélevé des carottes d'anciens sédiments dans le lac salé de Larnaca à Chypre.
C'est d'ailleurs dans cette même région que des fouilles archéologiques en 2010 avaient permis de dire que Chype à l'âge du bronze était un centre important du commerce méditerranéen...

Figure 1. Carte de Chypre avec un aperçu du lac salé Larnaca dans la baie de Larnaca.
Des concentrations élevées de fibres de Posidonia oceanica (plante à fleur aquatique) sont mises en évidence dans le carottier, et dans des échantillons inférieurs. Source: PlosOne

Ce lac avait été un port, mais il est devenu enclavé il y a des milliers d'années. Du plancton marin et du pollen d'herbe marine ont révélé que le lac avait été un port s'ouvrant sur la mer jusqu'à environ 1450 avant JC. Le port s'est alors transformé, en une centaine d'années, en une lagune enclavée.

Le pollen a également révélé que, en 1200 avant JC, l'agriculture dans la région a diminué et n'a pas redécollé avant environ l'an 850 avant J.-C. "Ce changement climatique a causé de mauvaises récoltes, des disettes et des famines; ce qui a précipité ou accéléré les crises socio-économiques et les migrations humaines forcées régionales", écrivent les auteurs dans l'article.

Les résultats renforcent l'idée selon laquelle une grande sécheresse a causé l'effondrement de l'Âge du Bronze. La famine peut avoir causé d'importantes migrations en masse des populations. Cela pourrait expliquer que le mystérieux Peuple de la Mer qui avait envahi l'Egypte emmenait leurs familles avec eux.

Au cœur de ces âges sombres, les anciens Mycéniens ont perdu leur système d'écriture, appelée Linear B, et les échanges entre les pays ont très fortement diminué.

Ironiquement, ceux qui ont souffert au cours de ces périodes sombres peuvent ne pas avoir eu conscience des raisons de leur misère: "C'est arrivé sur plus de 200 ans. Personne ne pouvait remarquer que le climat était en train de changer, car cela se passait très lentement au cours de leur vie", explique Drake.

Source:

Lire l'étude complète:

Derniers articles sur la Grèce:

5 commentaires:

Anonyme 6:28 PM  

Vu le contenu, il faut revoir le titre. "Une méga-sécheresse aurait entrainé la chute de l'empire hittite". L'article est loin d'être convainquant.

Anonyme 10:04 AM  

La date de 3300 av J.C est anachronique et fausse ou bien c'est une erreur de retranscription....

Jann Lassalle 10:57 AM  

Bonjour,

l'article source de "Weather" était effectivement erroné et la date fausse: c'était il y a 3300 ans et non en 3300 avant JC.

Merci pour la remarque !

Saint Vigor 12:23 PM  

Bonjour,
Je me suis permis ce commentaire et je reste néanmoins un inconditionnel lecteur de votre site.Merci pour toutes ces actualités.A vous soutenir.

Jann Lassalle 10:21 PM  

Bonsoir Saint Vigor,

Les lecteurs les plus assidus peuvent aussi être les plus critiques.

Cela ne peut qu'améliorer la pertinence des articles et profiter à tout le monde...

Merci me suivre !

  © Blogger template 'Isfahan' by Ourblogtemplates.com 2008

Back to TOP