5.05.2014

Un tatouage chrétien découvert sur une momie vieille de 1300 ans

Un tatouage chrétien a été découvert sur le haut de l'intérieur de la cuisse d'une femme soudanaise momifiée, il y a quelques 1300 années.

Visualisation 3D du scanner de la momie. Credit: © Trustees of the British Museum

De nouvelles images, publiées par le British Museum, montrent ces anciennes traces d'encre. Le corps bien préservé avait été découvert lors d'une récente fouille archéologique dans le Nord du Soudan, le long des rives du Nil.

Des scanners ont permis aux chercheurs de voir sous la peau de la femme et de regarder ses os. C'est ainsi que l'imagerie infrarouge a révélé le faible tatouage sur sa cuisse.

Les chercheurs du British Museum ont décrit le tatouage comme étant un monogramme pour l'archange Michel: les anciennes lettres grecques pour épeler Michel (M-I-X-A-H-A) y sont empilées.

Des archéologues avaient déjà trouvé, auparavant, ce symbole imprimé sur des mosaïques d'église ou des artéfacts, mais jamais sur la peau humaine.

Réflectographie infrarouge du tatouage trouvé sur les restes momifiés. Credit: © Trustees of the British Museum.

Le conservateur, Daniel Antoine, a expliqué que cet ancien art corporel constitue le premier tatouage de cette période, ce qui en fait une "découverte très rare". Antoine ne sait pas à quoi pouvait servir ce tatouage, mais il suppose qu'il devait servir à protéger la femme.

La momie va être exposée au British Museum, ce mois-ci, dans le cadre de l'exposition "Anciennes Vies: Nouvelles Découvertes" (Ancient Lives: New Discoveries).

Cette momie n'est pas la première, ni la plus ancienne, à porter des tatouages. Cela était courant dans de nombreuses cultures autour du monde. Des momies découvertes dans des endroits comme le Pérou, L'Egypte et les Philippines attestent d'une histoire longue et diverse de l'art corporel.

Ainsi, il y a 5300 ans, Ötzi, l'Homme des Glaces qui est la plus vieille momie d'Europe, portait des traces de tatouages; les plus vieux au monde dans ce cas.
La momie avait été trouvée gelée dans les Alpes en 1991. Ses tatouages avaient principalement la forme de petites lignes et croix, autour de ses articulations. Ces marques auraient été moins décoratives que thérapeutiques, sachant qu'Ötzi souffrait de douleurs articulaires avant de mourir.

Une autre momie intéressante, découverte dans les années 90, avait aussi des tatouages. Il s'agissait du corps d'une femme d'une vingtaine d'années, remontant à 2500 ans. Elle avait été découverte dans le permafrost du plateau d'Ukok, dans le Sud-Ouest de la Sibérie.
Elle était tatouée avec des motifs complexes d'animaux, des formes abstraites et des créatures mythologiques telles qu'un cerf avec une tête de griffon.

D'autres momies de la culture Pazyryken, en Sibérie, étaient tatouées avec des dessins similaires et aussi des animaux comme des tigres, des léopards ou encore des élans.

Relecture par Marion Juglin
Source:

Derniers articles sur le Soudan:

1 commentaires:

Anonyme 8:51 AM  

Il y a peut-être déjà, enfouies sous la poussière, d'autres momies perdues dans les entrailles d'un musée quelque part...
Nany

  © Blogger template 'Isfahan' by Ourblogtemplates.com 2008

Back to TOP