11.10.2015

Pyramides de Gizeh: découverte de mystérieuses anomalies thermiques

Le projet Scan Pyramids doit permettre de mieux comprendre la structure des pyramides et la façon dont elles ont été construites.

Après deux semaines de thermographie des pyramides de Gizeh en Egypte, plusieurs anomalies ont été identifiées, dont une importante dans la pyramide de Kheops.

Le projet utilise une combinaison de technologies telles que la thermographie infrarouge, la radiographie muon et la reconstruction 3D, afin de regarder à l'intérieur des quatre pyramides, qui ont plus de 4500 ans. Cela concerne les pyramides de Khéops, Khéphren à Gizeh, la pyramide rhomboïdale et la pyramide rouge à Dahchour. Photo:  Philippe Bourseiller/HIP.Institute/Faculty of Engineering Cairo/Ministry of Antiquities

Le Ministère des Antiquités Egyptiennes, Mamdouh el-Damaty, et des experts techniques travaillant sur le projet ont montré les différences thermiques en direct devant des journalistes.

Le balayage montre "une anomalie particulièrement impressionnante située sur le côté est de la pyramide de Kheops au niveau du sol" a rapporté le ministre.

Ci-dessus, l'anomalie détectée dans la pyramide de Khéops. Photo: Philippe Bourseiller/HIP.Institute/Faculty of Engineering Cairo/Ministry of Antiquities 

La thermographie a été faite au lever du soleil, qui toute la journée réchauffe les pierres extérieures, et après le coucher du soleil, lorsque les pyramides refroidissent.
Les taux de variation des températures en différents points de la pyramide ont ainsi révélé un certain nombre d'anomalies, dont ce qui pourraient être des zones vides à l'intérieur de la pyramide, des courants d'air internes ou un changement de matériau de construction.

 Les différences de température détectées entre deux pierres adjacentes en calcaire de différentes qualités varient généralement de 0,1 à 0,5 degrés. Mais au niveau du sol de la pyramide de Khéops, sur le côté est, l'équipe de Tayoubi a détecté une zone de trois blocs montrant un écart de température de 6 degrés avec des blocs voisins ! Photo:  Philippe Bourseiller/HIP.Institute/Faculty of Engineering Cairo/Ministry of Antiquities

Différentes couleurs sur l'écran de présentation, allant du bleu ou rouge sombre, représentent les variations de température des pyramides. La plus importante est sur celle de Kheops.

"La première rangée de pierre de la pyramide est uniforme, mais nous avons trouvé qu'il y avait une différence dans la formation" ajoute el-Damaty, montrant trois pierres ayant des températures plus hautes.

En étudiant la zone, el-Damaty a expliqué "qu'il y a quelque chose comme un petit passage dans le sol que l'on peut voir, menant vers les pyramides, atteignant une zone avec une température différente. Qu'il y aura-t-il derrière ?"

Il a invité tous les égyptologues, spécialement ceux intéressés dans l'architecture de l'ancienne Egypte, à rejoindre la recherche et aider à trouver des idées sur ce qui pourrait être derrière ces anomalies.

 Toutes les anomalies détectées feront l'objet d'analyses approfondies. "Nous devons maintenant construire des modèles et simulations thermiques pour tester différentes hypothèses afin de comprendre ce que nous avons trouvé" a dit Tayoubi, co-directeur de la mission Scan Pyramids.  Photo: Philippe Bourseiller/HIP.Institute/Faculty of Engineering Cairo/Ministry of Antiquities


La vidéo de la conférence de presse:


 Merci à Audric pour l'info !

Relecture par Marion Juglin
Sources:

Derniers articles sur les pyramides: 

6 commentaires:

Anonyme a dit…

Des pierres en géopolymère de Davidovits ? Pas de joints visiblement entre ces pierres : le refroidissement radiatif est ralenti, la pierre se refroidit moins vite...C'est limité comme méthode d'investigation !

Anonyme a dit…

En 2006 l'architecte Jean-Pierre HOUDIN a bâti une théorie, qui repose entre autre sur l'existence d'une rampe interne.

Pourquoi n'est-il pas associé à cette recherche, puisqu'il apporte des preuves physiques de sa théorie ?
Pourquoi faire semblant d'ignorer son travail ?

Anonyme a dit…

J'éspère que cela va déboucher sur quelque chose, et donner des idées au Péruvien pour le passage caché que Thierry Jasmin avait découvert au Machu Picchu !

Anonyme a dit…

Pourquoi ne font ils pas un trou pour voir ce qu'il y a ? Comment se fait il que personne n ait remarqué de telle différences avant ? Pourquoi faut il un délai si long pour savoir ce que cache cette anomalie ?

Anonyme a dit…

Parce que si à chaque fois qu'un archéologue, diplômé ou non, avait une théorie "géniale", les autorités autorisaient des forages ou autres dégradations, notre patrimoine ne ressemblerait plus qu'à un gruyère. Ces trésors, s'ils existent encore, ont plusieurs siècles voir plusieurs millénaires, ils peuvent encore attendre un peu. Laissons quelques découvertes à nos descendants.

Carsten Vogt a dit…

Bonjour l on voit bien les pierres sont different des autres de la piramid. Pourquoi tailler des petite pierres que les autres sont deux fois grande en Tail? Il faut Juste comprendre , a cet endroit Il y a une chose que les egyptiens ont rebouche .