11.01.2015

Un bateau de la Guerre de Cent ans de la flotte d'Henry V découvert dans une rivière en Angleterre

MAJ 07/11/15
Historic England a annoncé la découverte de la carcasse en bois d'un navire qui serait une épave vieille de 600 ans et un important bateau de la flotte du roi Henri V.

Il s'agit de la photo originale sur laquelle le Dr Ian Friel avait localisé un contour en forme de U (Cercle bleu) sur la rive près du vaisseau amiral The Grace Dieu (cercle vert). Photo: Historic England

Le navire a été trouvé dans la vase d'une rivière du sud de l'Angleterre, après avoir été localisé par un historien, le Dr Ian Friel, sur une photographie aérienne, près de Southampton. Ce serait l'Holigost (ou Holy Ghost) qui joua un rôle important dans deux batailles navales qui permirent à Henry V de conquérir des territoires en France au début du 15ème siècle, au cours de la Guerre de Cent ans.

L'épave est située dans une zone décrite comme la "casse" du Moyen Age, identifiée dans les années 1930, et se trouve près du vaisseau amiral The Grace Dieu d'Henry V.

La rivière Hamble où a été localisée l'épave. Photo: Historic England/ PA

Le Holy Ghost avait un équipage de 200 marins et pouvait transporter un grand nombre de soldats. Il prit part à des opérations entre 1416 et 1420, dont deux des plus importantes batailles navales de la Guerre de Cent ans qui brisa la puissance navale française.

Ce fut le vaisseau amiral du Duc de Bedford à la bataille de Harfleur en 1416 et il fut au cœur du combat à Chef de Caux en 1417.




 Croquis du Holy Ghost. Photo: Historic England/ PA

Le navire qui fut construit avec plus de 3700 arbres transportait 7 canons ainsi que des arcs, des flèches, des haches d'arme, des lances et 102 "gads", de redoutables lances en fer qui pouvaient pénétrer les armures.

De futures recherches scientifiques sur ce bateau devraient apporter des informations sur la construction navale au 15ème siècle et améliorer la compréhension sur les guerres navales de l'époque, sur la construction des quais et les pratiques d'amarrage.

Cette annonce arrive juste avant l'anniversaire des 600 ans de la Bataille d'Agincourt. Au cours de cette bataille, le 25 octobre 1415, Henry V mena ses troupes vers la célèbre victoire dans le nord de la France, décrite par Shakespeare dans "Henry V".

S'il peut être récupéré sans dommages, le navire sera préservé puis exposé à Portsmouth.


Merci à Audric pour l'info !
Relecture par Marion Juglin
Sources:

Lien:

Mise à jour du 07/11/15: 

Le Holy Ghost pouvait-il contenir 200 membres d'équipage ?

Après avoir publié cet article, Frédéric s'est dit perplexe quant au nombre de 200 pour l'équipage d'un tel navire. J'ai trouvé la remarque pertinente... mais pas la réponse car cela n'est pas du tout mon domaine. J'ai donc écrit au Dr Ian Friel pour lui poser la question; il a eu la gentillesse de répondre quasiment dans l'heure. Voici donc sa réponse qu'il m'a autorisé à publier ici et la traduction juste après:

"Thanks very much for your enquiry.  The figure of 200 sailors is correct, and is based on pay records from 1416.  

As was the case with most medieval warships, the Holy Ghost also carried a group of soldiers.  I haven't found figures for the size of the ship's military complement in 1416/1417, but in 1420 it carried around 240 soldiers on a sea patrol.  However, by that date, the crew size had been halved to just 99 sailors, probably because of a shortage of mariners.  Given its size, it is likely that the ship was under-crewed.

Two hundred sailors was the normal crew size for each of the first three of Henry V's four great ships in the years 1415-1417.  The reason for having so many men aboard was of course because the working of the ship relied to a very large degree on the muscle-power of the crew.

Once all of the sailors and soldiers were aboard, ships like the Holy Ghost must have been seriously crowded.

(...)

Ian Friel"
La traduction:
" Merci beaucoup pour votre demande de renseignement. Le chiffre de 200 marins est correct, et est basé sur des fiches de paie de 1416.

Comme c'était le cas avec la plupart des navires de guerre médiévaux, le Holy Ghost transportait également un groupe de soldats. Je n'ai pas trouvé les chiffres pour la taille du complément militaire du navire en 1416/1417, mais en 1420, il transporta environ 240 soldats lors d'une patrouille en mer. Cependant, cette fois là, la taille de l'équipage avait été réduite de moitié avec seulement 99 marins. Probablement à cause d'une pénurie de marins. Compte tenu de sa taille, il est probable que le navire était en sous-équipage.

Deux cents marins était la taille normal de l'équipage pour chacun des trois premiers des quatre grands navires d'Henry V dans les années 1415-1417. La raison pour avoir tant d'hommes à bord était bien sûr parce que le travail sur le navire demandait beaucoup de force physique.

Une fois que tous les marins et soldats se trouvaient à bord, les navires comme le Holy Ghost devaient être sérieusement encombrés.

Ian Friel"



Derniers articles sur l'Angleterre:

5 commentaires:

Anonyme a dit…

Bataille d'Agincourt

Audric.

Anonyme a dit…

Agincourt pour les Anglais... Azincourt pour les Français ;)

frédéric Bailloux a dit…

Je reste perplexe quant aux 200 membres d'équipage annoncés sur un navire de 30 mètres .

Jann Lassalle a dit…

Bonsoir Frédéric,

Oui cela me semble beaucoup aussi... J’essaie de voir si je peux avoir une confirmation de la part du Dr Ian Friel.

Tierop a dit…

C'était assez courant de voir autant de membres d'équipage sur des navires de 30 mètres, pensez qu'il y a plusieurs ponts, qu'ils dormaient par vingtaines dans des petits "hamacs", etc.