1.25.2016

Des scanners montrent que les victimes de Pompéi étaient en bonne santé

"Ce qui est sûr, c'est qu'ils mangeaient bien mieux que nous" a lancé l'orthodontiste Elisa Vancore, lors d'une conférence de presse à Pompéi, suite à l'analyse des résultats, "Ils avaient de très bonnes dents, ils avaient un régime pauvre en sucre et riche en fruits et légumes".
Cela bouscule l'image que l'on se fait des romains décadents et appréciant les banquets individuels avant de finir au vomitorium...

Photo: Mario Caporta/AFP

"Les premiers résultats montrent des hauts niveaux de fluorine présents dans l'air et l'eau près du volcan" a continué Vanacore, ce qui explique aussi les excellentes données dentaires découvertes jusqu'à présent. 

Mais cela ne sont que les premiers résultats d'un un projet qui doit passer 86 moulages en plâtre contenant les corps pétrifiés dans un scanner moderne afin d'avoir un aperçu des restes humains.

Le superintendant archéologique de Pompéi, Massimo Osanna, n'a pas tardé à souligner l'importance du projet interdisciplinaire, qui voit des archéologues travaillant avec des ingénieurs informaticiens, des radiologistes et des orthodontistes. "Cela révèlera beaucoup de choses sur les victimes: leur âge, leur sexe, ce qu'elles mangeaient, leurs maladies et leur classe sociale. Cela sera un grand pas en avant dans notre connaissance de l'antiquité".

Photo: The Archaeological Site of Pompeii

La technique du plâtre coulé sur les victimes pétrifiées fut inventée en 1886 par l'archéologue italien Giuseppe Fiorelli, et cela a permis de déplacer les victimes trouvées sur le site et de préserver leurs restes de la désintégration. Cependant, bien que le moulage ait permis aux archéologues de noter précisément les détails externes sur chaque corps, dont les expressions faciales et les habits, ils ne pouvaient aller plus loin et n'avaient pas accès aux matières organiques comme les dents et les os à l'intérieur.

Comme la machine ne peut accepter les moulages de plus de 70cm de diamètre, une partie des résidents de Pompéi resteront un mystère, bien que leurs têtes et poitrines seront scannées dans la mesure du possible.

Photo: The Archaeological Site of Pompeii

Il existe aussi des moulages d'animaux comme des cochons et des chiens; tous ont parfaitement été préservés au moment de leur mort, lorsque la nuée ardente submergea la ville après l'éruption du Mont Vésuve en 79 après JC, enterrant la ville pendant 1800 ans.


Source:

Derniers articles sur l'Italie:

Aucun commentaire: