2.10.2016

Les ruines d'une ancienne cité grecque inconnue trouvées en altitude

Les archéologues ont été stupéfaits de trouver les ruines d'une ancienne cité inconnue remontant au 4ème siècle avant JC, à une altitude de 1200m, sur le massif du Pinde. Ce serait le plus haut site de fouille archéologique en Grèce.

Photo: Greek Reporter

Des fragments d'inscriptions qui ont été trouvés près de Kastri contiennent les lettres grecques "IEP..." (ιερό/iero = lieu sacré) et ont conduit les archéologues à supposer que l'endroit devait avoir une très grande importance pour les anciens macédoniens, avec des temples et des lieux de culte. Le nom exact de cette cité reste cependant inconnu.

"Même si les découvertes sont nombreuses et très importantes, nous ne sommes toujours pas capables de trouver le nom de cet endroit ainsi que du dieu qui y était vénéré. Cependant, d'après ce qu'il reste, outre la situation géographique et les découvertes, cela prouve l'importance du cadre historique de cette cité dans l'ancien royaume macédonien" rapporte la directrice des fouilles Stella Drougou.

Les fouilles systématiques à Kastri ont mis au jour de grandes portions de l'acropole fortifiée de cette ancienne ville; de toute évidence, cela confirme un caractère religieux. Même si les restes de l'acropole sont très endommagés, les pièces, les céramiques et la grande variété d'équipements métalliques, révèlent une économie bien rodée ce qui signifie une vie bien organisée.

Les découvertes faites au cours des fouilles ainsi que les parties d'architecture et les pièces, font remonter cette cité de la fin du 4ème siècle avant JC jusqu'au début du 3ème siècle, mais la destruction de l'acropole (qui semble avoir été violente) est datée du 2ème siècle avant JC.

Photo: Greek Reporter

La grande quantité de pointes de cuivre et de traces de feu prouve qu'il y a eu comme une guerre. "Toutes ces données nous montrent que nos prochaines fouilles doivent se concentrer sur l'est des flancs de la montagne avec la certitude que dans le futur il y aura un site archéologique très intéressant dans cette zone" conclu Drogou.
Relecture par Marion Juglin

Source:

Derniers articles sur la Grèce:

4 commentaires:

David Rolland a dit…

Article intéressant, comme toujours, mais quelques fautes à corriger:
...cette endroit...
...y été vénéré.

Jann Lassalle a dit…

Bonjour David,

Merci pour les remarques: les fautes sont corrigées !

Anonyme a dit…

Pascal P

Personne ne veut comprendre que chez nous, à 1000 mètres, le plateau de Vassieux-en-Vercors est la grande ville voconce de Ouentia, oubliée depuis 2000 ans.


J'aimerai avoir les moyens scientifiques pour le prouver(radars de sol performants), et prouver la construction du chemin gallo-romain entre Vassieux et Die à seule fin de réemployer les pierres de constructions de cette ville antique- de la sphère "gallo-grecque". Voyez Die, ses portes et ses remparts: à mon avis, en grande partie remploi.

On sait que les Vertamocorii (ou Vertamocori, Vertacomicorii, Vertacomocorii)étaient trop nombreux et qu'une partie d'entre eux a émigré de l'autre côté des Alpes pour créer la ville de Novare au IVème avant JC. Je suis absolument convaincu de l'existence d'une grande voie commerciale entre Vassieux, le mont Genèvre et l'Italie (gag sérieux: je pense que c'est l'itinéraire d'un certain Hannibal).

Le seul témoin qui reste à Vassieux, c'est une fabuleuse quantité de "pierrets", qui ne sont pas d'origine naturelle ou agricole -en comparant avec le reste du massif- mais anthropique et sont vestiges de cité; le plus flagrant est un plateau de cailloux, le Chateau sans doute vestige de forteresse, d'oppidum.

Vassieux n'est pas la seule grande cité antique oubliée; Solonion, cité allobroge est sa voisine; Aéria aussi...beaucoup de cités oubliées sont assez faciles à localiser quand on comprend l'espace urbain des peuples de l'époque; un exemple: les oppidums de frontière... il y a ceux que l'on connait, et d'autres,oubliés qui sont faciles à pister, car aujourd'hui, ils se trouvent souvent aux frontières des diocèses ou des départements. Géoportail, GoogleEarth et les dictionnaires toponymiques m'ont aidé à situer certains sites, et notre pays en regorge.
Pendant quelques jours j'ai cru avoir trouvé une grande ville celtique, celle du roi Nanus,à la Mure, à Marseille...mais le site de la Mure avait été déclaré par un "archéologue aérien". Par contre personne n'a encore déclaré la découverte de la cité de Ouentia...

Anonyme a dit…

Pascal P

Pour illustrer mon propos sur l'antiquité présumée du plateau de Vassieux: voyez sur Géoportail les photos aériennes (zoomez bien à 1:1066), plus le magnifique cliché de 46 offert par ce site, la photo en rouge de 1991, puis d'autres, de ce quartier appelé "L'échauda", au sud est du plateau. Quelques murs sont encore debouts...Ce n'est qu'un quartier de cette ville antique que l'on appelait Ouentia, d'après moi.

Comparer les clichés de Géoportail et l'image des fouilles du site grec découvert montre l'ampleur du travail archéologique à fournir pour ce plateau du Vercors.